information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus cliquez ici

Bâtiment : toujours plus technique, souvent plus sensible

Scrutateur éclairé du bâtiment, Sylvain Mangili, délégué régional de l’AQC, l’Agence Qualité Construction, pointe l’importance de la coordination dans la conception et la réalisation des bâtiments passifs.

CREDIT PHOTO : Fotolia

Tous les principaux acteurs de la construction sont représentés au sein de l’AQC, avec un objectif commun, disposer de retours d’expérience et les partager pour concevoir et réaliser des bâtiments performants, durables et de qualité. Car, les nouvelles exigences de performance énergétique et environnementale des bâtiments ont fait monter d’un cran le niveau de technicité de la construction.

Si l’étanchéité à l’air, le traitement des ponts thermiques, les systèmes de ventilation, la bonne intégration des menuiseries, sont aujourd’hui bien pris en compte dans les réalisations, leur efficacité repose sur une coordination accrue, depuis la conception jusqu’à la réalisation. Le bâtiment devient plus technique mais aussi plus sensible, la qualité de construction et d’exploitation doivent être sans faille - souligne Sylvain Mangili.

Pour lui, les leviers d’une amélioration de la construction des bâtiments passifs et à fortiori des bâtiments à énergie positive, sont triples. D’abord dès l’amont, en phase de conception, évaluer le contexte du bâti, ses contraintes, les enjeux à relever afin d’opter d’emblée pour des solutions constructives adaptées. Ensuite, gérer avec soin les interfaces entre les différents corps de métiers ; la qualité de la communication et de la coordination est déterminante. Enfin, éduquer et sensibiliser les occupants aux exigences de vie dans un bâtiment passif.

« C’est désormais avec une vision globale et intégrée qu’il faut aborder l’acte de construire, en associant tous les corps de métiers. Le BIM est, dans ce cadre, un outil à fort potentiel »

Pour aider les maitres d’ouvrage et les maitres d’œuvre à améliorer la qualité de leurs constructions, l’AQC propose de nombreux outils, tant pour s’y retrouver dans la jungle de labels et de qualifications qui ont fleuri avec les nouvelles réglementations, que pour trouver des produits ayant fait leurs preuves. Une mine d’informations pour bien (mieux) construire.

En savoir +:

1001signes.qualiteconstruction.com
www.afocert.fr

Article réalisé avec la collaboration de :

RETOUR AUX ACTUS